Le français langue d'apprentissage en Afrique dite francophone

Résumé : Le français, officialisé dès 1903 comme unique langue d’apprentissage dans toute l’AOF, reste constamment au centre d’un débat pédagogique et didactique qu’on peut résumer dans les termes suivants : mimétisme de l’école métropolitaine ou adaptation aux contextes locaux. Mais, dès le début du XIXe siècle, ce débat se double d’une autre interrogation centrale : faut-il accorder une place aux langues vernaculaires ? On retrace quelques étapes de cet itinéraire riche fait de permanence et de ruptures pour aborder le « paradoxe » actuel du français langue seconde en Afrique (avec les ambiguïtés des fonctions assignées à cette langue : transmission des savoirs, information, communication, ce dernier point mettant en cause la conception même des relations entre langue et culture). L’existence des « français d’Afrique » vient complexifier encore la donne sociolinguistique et scolaire.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01431515
Contributeur : Valérie Spaëth <>
Soumis le : mercredi 11 janvier 2017 - 07:50:22
Dernière modification le : vendredi 14 juin 2019 - 01:32:11

Identifiants

  • HAL Id : hal-01431515, version 1

Collections

Citation

Valérie Spaëth. Le français langue d'apprentissage en Afrique dite francophone . Daniel Véronique. Contacts interlinguistiques, , IX, Niemeyer, pp.341-346, 2000, Actes du XXIIe Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes. ⟨hal-01431515⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

120