Didactique des langues : histoire de transpositions

Résumé : On prend acte de l’importance du concept de transposition didactique dans le champ des didactiques constituées (en particulier du français langue maternelle) pour apprécier son caractère opératoire en FLES où les réalités contextuelles vont jouer comme autant d’éléments de gestion et de transformation des savoirs. Dans la logique coloniale, c’est l’ensemble de l’institution scolaire française qui est « transposée » et les savoirs de la langue et sur la langue sont pris dans une tension entre conformité au modèle original et adaptation-réduction. La situation présente de l’enseignement du français en Afrique francophone porte les traces de la superposition de conceptions pédagogiques issues d’épaisseurs historiques différentes : la difficulté à concilier le double statut du français comme langue étrangère et langue d’enseignement dans des contextes plurilingues, les questions de rapport à la norme et de légitimité culturelle, les conséquences à tirer pour une formation des enseignants cohérente qui s’articulerait, dans une logique ascendante, à la complexité du terrain constituent des directions de travail pour une didactique des langues à laquelle l’Université africaine pourrait apporter sa contribution propre.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01429621
Contributeur : Valérie Spaëth <>
Soumis le : lundi 9 janvier 2017 - 07:11:50
Dernière modification le : jeudi 9 mai 2019 - 10:20:57

Identifiants

  • HAL Id : hal-01429621, version 1

Collections

Citation

Valérie Spaëth. Didactique des langues : histoire de transpositions . Le Français dans le monde. Recherches et applications , Paris : Français dans le monde, 2005, Français langue d’enseignement, vers une didactique comparative, pp.8-17. ⟨hal-01429621⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

183