Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les Etudes Théâtrales comme fondements d'une théorie contemporaine de la représentation

Résumé : Les années 60 du siècle passé furent l’occasion d’un bouleversement radical des théories de la représentation. S’appuyant sur la révolution structuraliste, elle-même rendue possible par la diffusion du modèle linguistique à l’ensemble des sciences humaines, elles ont permis de produire un ensemble cohérent de propositions théoriques fondant implicitement une double suprématie : celle du texte sur tout autre modèle de représentation, et celle de la narratologie comme paradigme d’une théorie des textes. La profondeur et l’efficacité heuristique de l’ « analyse structurale des récits » d’un Barthes, la séduction plus paradoxale du « discours du récit » d’un Genette, pour qui « [le niveau] du discours narratif est le seul qui s’offre directement à l’analyse textuelle » (Figures III, Seuil, 1982, p. 173) ont ainsi, comme une multitude de propositions convergentes, largement contribué, pour le meilleur et pour le pire, à ériger le narratif et le syntagmatique en modèle de représentation aux dépens de toute autre ouverture théorique. Symptomatiquement, et du fait même qu’il la pense uniquement dans ce contexte, la scène n’est ainsi envisagée par Genette dans Figures III (Seuil, 1972) que comme une modalité particulière de vitesse narrative (tandis que les procédés d’ « ellipse », de « sommaire » ou de « pause » ne sont jamais confrontés à leur possible devenir proprement scénique). Peut-être est-il toutefois temps (de nouveau, si l’on veut bien se souvenir que le travail d’un Diderot fut déjà à sa façon de remettre en cause, grâce au contre-modèle théâtral, le ut poesis pictura implicite du classicisme) de redonner au théâtre sa capacité à produire une pensée globale de la représentation ? Peut-être est-il temps aussi de se servir de l’évolution multiforme de la scène contemporaine pour souligner ce que le théâtre nous apprend sur le fait même de représenter ? Déployant, au coeur d’une communauté rassemblée, textes et images, corps et voix, lumières et sons, mouvement et immobilité, parole et silence, il les articule en une série de dispositifs plus ou moins dynamiques mais toujours sous-jacents ; ce faisant, il fournit les outils d’une approche intergénérique, interactionnelle et intermédiale qui permettraient sans doute d’échapper à une emprise toujours suspecte du texte comme modèle unique de mainte pensée de la représentation, même non implicitement textuelle.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03005293
Contributeur : Arnaud Rykner <>
Soumis le : vendredi 13 novembre 2020 - 23:23:52
Dernière modification le : mercredi 18 novembre 2020 - 03:22:07

Fichier

Les Etudes Théâtrales comme ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-03005293, version 1

Collections

Citation

Arnaud Rykner. Les Etudes Théâtrales comme fondements d'une théorie contemporaine de la représentation. Registres : Revue d'études théâtrales, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2016. ⟨halshs-03005293⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

6

Téléchargements de fichiers

4