Borgé, N. (2017). John Dewey, précurseur du paradigme de l’énaction et de la cognition incarnée pour l’expérience et l’éducation esthétiques en didactique des langues ? Revue Triages Art & Littérature, Actes du colloque coordonné par Serge Martin, vivre une expérience, l’œuvre de John Dewey pour penser/enseigner les langues et la littérature, Tarabuste éditions, pp. 136-139.

Résumé : John Dewey, précurseur du paradigme de l’énaction et de la cognition incarnée pour l’expérience et l’éducation esthétiques en didactique des langues ? Au moment où les travaux en didactique des langues placent le corps au centre de l’apprentissage dans une boucle dynamique perception-action- interaction (Aden, 2012, 2013, Soulaine, 2013) et où le paradigme de l’énaction forgé par Francisco Varela (1991) est abordé de plus en plus dans le champ de la didactique (Juin 2016, 1er colloque international sur langage et énaction en France), il nous semble intéressant de revisiter, à l’aune de ces postures épistémologiques, l’œuvre de John Dewey et plus particulièrement, parmi les ouvrages de son œuvre très variée et féconde, Art as an Experience (1934), Democracy and Education (1916) et Experience and Nature (1925). Nous nous attacherons à montrer dans quelle mesure la vision de l’éducation et de l’expérience esthétiques prônée par John Dewey porte en germe l’idée même de cognition incarnée. En récusant la dichotomie corps/esprit, en affirmant que le sujet habite le monde (Varela dirait énacte le monde) à travers les interactions qu’il noue avec son environnement et en soulignant que l’œuvre d’art prend tout son statut esthétique lorsqu’elle devient objet d’expérience pour un être humain (1934 : 31), John Dewey semble annoncer en effet les théories didactiques qui sont en cours aujourd’hui. Après avoir mis en lumière la modernité de la pensée de John Dewey à cet égard, il s’agira de mettre en lumière, à travers l’examen de deux exemples empruntés à un corpus recueilli dans le cadre d’une recherche-action menée dans un contexte universitaire, à quel point les propositions éducatives du philosophe américain peuvent contribuer à stimuler la mise en œuvre d’une expérience esthétique et à dynamiser ainsi une pédagogie de médiation langagière et interculturelle bénéfique en termes d’apprentissage au sein d’un dispositif d’apprentissage d’une langue-cible.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01692862
Contributeur : Nathalie Borgé <>
Soumis le : jeudi 25 janvier 2018 - 15:01:31
Dernière modification le : vendredi 14 juin 2019 - 01:20:45

Identifiants

  • HAL Id : hal-01692862, version 1

Collections

Citation

Nathalie Borgé. Borgé, N. (2017). John Dewey, précurseur du paradigme de l’énaction et de la cognition incarnée pour l’expérience et l’éducation esthétiques en didactique des langues ? Revue Triages Art & Littérature, Actes du colloque coordonné par Serge Martin, vivre une expérience, l’œuvre de John Dewey pour penser/enseigner les langues et la littérature, Tarabuste éditions, pp. 136-139. . Tarabuste Editions, 2017, pp. 136-139. ⟨hal-01692862⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

192