Faits de mention dans l'interaction exolingue

Résumé : Les faits de mention dans l'interaction exolingue peuvent être caractérisés, pour les mentions chez le locuteur natif, par la superposition de la fonction de correction à la fonction illocutoire de demande de précision, et, pour les mentions chez le locuteurs non natif, par la superposition de la fonction d'acceptation de correction à la fonction illocutoire de précision. Si ces faits de mention ne s'accompagnent pas de verbes de parole, c'est que le locuteur natif ménage la face du locuteur non natif d'une part, et que ce dernier défend sa propre face d'autre part. Ainsi on peut dire que la dissymétrie qui caractérisait l'interaction exolingue n'est pas de nature à apparaître d'une manière évidente ou stable, mais au contraire susceptible d'être minimisée au cours de l'interaction.
Type de document :
Article dans une revue
TRANEL. Travaux Neuchâtelois de Linguistique, Institut des sciences du langage et de la communication (Neuchâtel, Suisse), 1996, pp.79-92. 〈https://www.unine.ch/islc/Revue_TRANEL〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01485174
Contributeur : Fumiya Ishikawa <>
Soumis le : mercredi 8 mars 2017 - 12:11:53
Dernière modification le : vendredi 13 octobre 2017 - 09:32:07

Identifiants

  • HAL Id : hal-01485174, version 1

Collections

Citation

Fumiya Ishikawa. Faits de mention dans l'interaction exolingue. TRANEL. Travaux Neuchâtelois de Linguistique, Institut des sciences du langage et de la communication (Neuchâtel, Suisse), 1996, pp.79-92. 〈https://www.unine.ch/islc/Revue_TRANEL〉. 〈hal-01485174〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

73