Étiquetage des langues et construction des représentations : le français mis en relief par une didactique contextualisée, le cas du Japon - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Cahiers de l’AFLS Année : 2016

Étiquetage des langues et construction des représentations : le français mis en relief par une didactique contextualisée, le cas du Japon

(1)
1

Résumé

Under the influence of the educational politics, images given to the Teaching French as a Foreign Language in Japan continue to change since its introduction into the country towards the end of the 19th century until nowadays. Considered at first as a useful “tool” for modernizing the country at the time of the reopening of Japan, then as a mediator of the pernicious ideology of Rousseau in 1880s, French actually experiences a new change in its status in the Japanese educational system. In the waves of globalization deployed since 1990s during which the system of higher education was deregulated, and then relayed by the neoliberal reform, French ceased to be labelled as a “second foreign language”, which did not cause the total abolition of the hierarchy among languages to teach/learn and especially between French and English, “international language” necessary to the globalized world. Tributaries of educational politics ideology, the images of French leave a margin to investigate from a viewpoint of the “collective memory” as well as “practice”.
Sous l’emprise des politiques éducatives, les images attribuées à l’enseignement du FLE au Japon n’ont de cesse de changer depuis son introduction dans le pays vers la fin du 19ème siècle jusqu’à nos jours. Envisagé tout d’abord comme « outil » exploitable pour la modernisation du pays au moment de réouverture du pays, puis comme médiateur de l’idéologie pernicieuse de Rousseau dans les années 1880, le français connaît de nos jours un nouveau changement dans son statut au sein du système éducatif japonais. Dans les vagues de mondialisation déployées dès les années 1990 où fut mise en place la déréglementation du système d’enseignement supérieur, relayée par la réforme néolibérale, le français a cessé d’être étiqueté comme « deuxième langue étrangère », ce qui n’a pour autant pas donné lieu à l’abolition totale de la hiérarchie parmi les langues à enseignent/apprendre et tout particulièrement entre le français et l’anglais, « langue internationale » nécessitée par le monde mondialisé. Tributaires de l’idéologie de la politique éducative, les images du français laissent une marge à approfondir des points du vue de la « mémoire collective » ainsi que de la « pratique ».
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01484211 , version 1 (07-03-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01484211 , version 1

Citer

Fumiya Ishikawa. Étiquetage des langues et construction des représentations : le français mis en relief par une didactique contextualisée, le cas du Japon. Cahiers de l’AFLS, 2016, Le français, langue en contact, 20 (2), pp.39-55. ⟨hal-01484211⟩
92 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More