Le français langue seconde et sa fonction d’enseignement en Afrique francophone : problèmes et perspectives

Résumé : Cet article situe d’abord le paradoxe apparent qui fait du plurilinguisme des sociétés africaines un obstacle au plurilinguisme scolaire renforçant la scolarisation en français dont l’héritage, est pour des raisons historiques évidentes, controversé. La question de savoir « quel français enseigner ? » entre norme de la langue écrite, approche « communicative » tournée vers l’oral, lui-même confronté aux différentes variétés de français populaire utilisées en dehors de l’école, rebondit sans cesse. D’autant que l’introduction (ou non) des langues nationales dans le cadre scolaire comme « langues partenaires » (voir la « pédagogie convergente ») obéit à des dispositifs complexes et variés qu’on passe ici en revue. Le français langue seconde comme grille de lecture didactique actuelle peut prendre en charge les aspects linguistiques et communicatifs mais doit intégrer les dimensions cognitives et métalinguistiques de la langue d’enseignement. La conclusion ouvre sur la mention de la didactique « intégrée » des langues : orientation d’origine européenne transposable ?
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01429432
Contributeur : Valérie Spaëth <>
Soumis le : dimanche 8 janvier 2017 - 11:53:26
Dernière modification le : mardi 17 septembre 2019 - 09:50:11

Identifiants

  • HAL Id : hal-01429432, version 1

Collections

Citation

Valérie Spaëth. Le français langue seconde et sa fonction d’enseignement en Afrique francophone : problèmes et perspectives . Jean-Claude Beacco, Jean-Louis Chiss, Francine Cicurel, Daniel Véronique. Les cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues, PUF, pp.183-203, 2005, 9782130549376. ⟨hal-01429432⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

170