THE TERRITORIES OF GESAR: ALEXANDRA DAVID-NEEL AND THE GLOBALIZATION OF THE TIBETAN EPIC - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Revista Epicas Année : 2021

THE TERRITORIES OF GESAR: ALEXANDRA DAVID-NEEL AND THE GLOBALIZATION OF THE TIBETAN EPIC

LES TERRITOIRES DE GESAR : ALEXANDRA DAVID-NEEL ET LA MONDIALISATION DE L’EPOPEE TIBETAINE

(1)
1

Résumé

The Gesar epic is closely associated, in contemporary representations, with the Tibetan cultural area, although this poetic tradition is shared in different forms by populations belonging to much larger linguistic, geographical and political groups. Its inscription on the UNESCO list of Intangible Cultural Heritage of Humanity in 2009 testifies to the complex issues at stake in the definition of an epic geography of Gesar, marked by a double movement of deterritorialisation (through translations allowing its textual dissemination outside of any traditional context of enunciation) and reterritorialisation (through the explicit reference, in these same texts, to an ever redefined local anchorage). This paper examines the way in which the traveller and orientalist Alexandra David-Néel, in elaborating her 1931 translation-adaptation, which was to become a milestone in the western reception of Gesar, played on these different modes of spatialization of the epic text, in order to have it recognized as a masterpiece of world literature.
L’épopée de Gesar est étroitement associée, dans les représentations contemporaines, à l’aire culturelle tibétaine, bien que cette tradition poétique soit partagée sous différentes formes par des populations appartenant à des ensembles linguistiques, géographiques et politiques bien plus vastes. Son inscription au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2009 témoigne des enjeux complexes de la définition d’une géographie épique du Gesar, marquée par un double mouvement de déterritorialisation (par les traductions permettant sa diffusion textuelle en dehors de tout contexte d’énonciation traditionnel) et de reterritorialisation (par la référence explicite, dans ces mêmes textes, à un ancrage local sans cesse redéfini). On se propose ici d’étudier la manière dont la voyageuse et orientaliste Alexandra David-Néel, en élaborant sa traduction-adaptation de 1931 qui fera date dans la réception occidentale du Gesar, joue de ces différents modes de spatialisation du texte épique, pour lui faire reconnaître le statut de chef-d’œuvre de la littérature mondiale.

Dates et versions

hal-03929444 , version 1 (08-01-2023)

Identifiants

Citer

Tristan Mauffrey. LES TERRITOIRES DE GESAR : ALEXANDRA DAVID-NEEL ET LA MONDIALISATION DE L’EPOPEE TIBETAINE. Revista Epicas, 2021, A Ásia épica / L'Asie épique (II), 10, pp.64-81. ⟨10.47044/2527-080X.2021v10.6481⟩. ⟨hal-03929444⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More