Preparing future high school English teachers to an engaging approach to teaching grammar - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Linx Année : 2020

Preparing future high school English teachers to an engaging approach to teaching grammar

Pour une préparation anticipée des futurs enseignants du secondaire à une approche impliquante de la grammaire

(1) , (1)
1

Résumé

Students who intend to take the recruitment exams to become secondary school teachers are predominantly exposed to frontal and transmissive courses at Sorbonne Nouvelle university (and probably elsewhere) throughout their initial training, during their BA and their first year of MA. They are trained for a competitive exam that checks their knowledge of English linguistics and their ability to produce linguistic analyses, and not their ability to teach grammar in secondary schools in the context of an action-oriented pedagogy where the teaching of grammar is considered as necessary and yet remains marginal. The students have to wait for the 2nd year of their MA, when they have become interns with teaching responsibilities, to be taught a method to integrate grammar into an action-based class, and to be given the opportunity to practice that method among their fellow students. Our paper suggests that the 2nd year of Master is too short to make this necessary shift from a frontal transmissive teaching to a practical action-oriented approach. We recommend adopting an engaging approach throughout their university training, in the continuity of the action-oriented approach they experienced as pupils in high school. Our contention is based on a collaborative action-research initiated in 2015 and targeted at annual cohorts of 200 undergraduate second-year English Majors (N = 600). Our data is made up of the course material, satisfaction surveys conducted at the end of each semester, and the students’ exam papers. We show that it is both possible and desirable to teach grammar to English Majors using an engaging approach – as we cannot describe our approach as fully action-based. It promotes the learning of expert knowledge that will help the students pass their teaching exam. It also prepares them to teach in classrooms where pupils are meant to be active learners.
Les étudiants qui se destinent à passer les concours de recrutement du secondaire bénéficient à la Sorbonne Nouvelle (et sans doute ailleurs) de cours majoritairement frontaux et transmissifs durant toute leur formation initiale, que ce soit en licence LLCER ou en master MEEF Anglais, 1ère année. Ils sont préparés à passer un concours qui vérifie leurs connaissances en linguistique anglaise et leur capacité à produire des analyses linguistiques, et non leur capacité à l’enseigner dans le secondaire dans le cadre d’une pédagogie actionnelle où l’enseignement de la grammaire reste nécessaire quoique marginal. C’est en 2ème année du Master MEEF anglais, alors que les étudiants, devenus stagiaires, sont déjà en position d’enseignement, que nous leur présentons une méthode pour intégrer le point de grammaire à une séquence actionnelle et leur donnons la possibilité de pratiquer dans le cadre du cours. Nous suggérons ici que l’année de M2 est trop courte pour opérer cette mue nécessaire d’un enseignement frontal et transmissif à une approche pratique et actionnelle. Nous préconisons d’adopter une démarche impliquante tout au long de leur formation universitaire dans la continuité de l’approche actionnelle qu’ils ont connue au lycée. Nous basons notre proposition sur une recherche-action collaborative entamée en 2015 sur des cohortes annuelles de 200 étudiants de deuxième année de licence LLCER anglais (N=600). En nous appuyant sur nos supports de cours, les enquêtes de satisfaction menées auprès des étudiants à l’issue de chaque semestre, et leurs copies d’examens, nous montrons qu’il est possible et souhaitable d’enseigner la grammaire à des spécialistes dans une perspective que nous qualifions d’impliquante à défaut d’être actionnelle. Cette démarche favorise à la fois l’intégration de savoir expert utile à la réussite des concours d’enseignement mais aussi la préparation, par l’exemple, à un enseignement où les apprenants sont placés en situation d’acteurs et non de récepteurs.
Fichier principal
Vignette du fichier
linx-6917.pdf (471.61 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-03879881 , version 1 (30-11-2022)

Identifiants

Citer

Hélène Josse de La Gorce, Céline Thurel. Pour une préparation anticipée des futurs enseignants du secondaire à une approche impliquante de la grammaire. Linx, 2020, 81, ⟨10.4000/linx.6917⟩. ⟨hal-03879881⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More