Traduire le style métaphorique de Salman Rushdie : Le cas des portraits de Saleem dans Midnight’s Children

Résumé : Salman Rushdie a conquis un lectorat international dès les années 1980 grâce au succès de son second roman, Midnight’s Children. Caractérisé par le style baroque de l’auteur, ce dernier regorge de libertés stylistiques susceptibles de surprendre, divertir et même ravir le lecteur (Harrison, 1992). La puissance d’évocation de l’écriture est due, entre autres, à l’« art de la concision, de la formule frappante » que Rushdie a développé (Pesso-Miquel, 2007 : 43), notamment en recourant à des métaphores vives particulièrement suggestives. L’apparence physique de Saleem, protagoniste et narrateur du roman, est ainsi régulièrement évoquée à l’aide de tournures reposant sur quelques imageants propres à figurer l'aspect grotesque, presque monstrueux, du personnage. Elles sont toutes dotées d'« une intense vitalité métaphorique » (Bensimon, 1990 : 91), quelle que soit la forme qu'elles prennent : métaphores in praesentia, comparaisons, adjectifs composés, ou encore néologisme non lexicalisé – chacune de ces compositions syntaxiques impliquant des contraintes spécifiques pour la traduction. De par leur ressemblance, elles se répondent en différents endroits du récit à la manière d’une rengaine. Nous nous proposons de découvrir comment ce réseau métaphorique a été traduit dans la version française officielle de Midnight’s Children. Il ressort de notre étude que le traducteur a généralement préservé les choix lexicaux de l’auteur, en optant pour des stratégies qui ont inévitablement entraîné des transformations syntaxiques au niveau syntagmatique ou au niveau phrastique (transpositions, étoffements, répétition, omission). Pour autant, la « poétique personnelle du traduisant » n’a pas engendré de « sur-traduction » (Berman, 1999 : 40). Si certains des procédés adoptés sont discutables, Guiloineau est néanmoins parvenu à restituer la cohésion du style métaphorique de Rushdie.
Type de document :
Communication dans un congrès
Colloque international Métaphore et Traduction, Jun 2017, Toulon, France. 〈http://sites.univ-tln.fr/metrad/fr/presentation-du-colloque/〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01562664
Contributeur : Mariane Utudji <>
Soumis le : dimanche 16 juillet 2017 - 19:43:25
Dernière modification le : dimanche 17 septembre 2017 - 14:40:18

Identifiants

  • HAL Id : hal-01562664, version 1

Collections

Citation

Mariane Utudji. Traduire le style métaphorique de Salman Rushdie : Le cas des portraits de Saleem dans Midnight’s Children. Colloque international Métaphore et Traduction, Jun 2017, Toulon, France. 〈http://sites.univ-tln.fr/metrad/fr/presentation-du-colloque/〉. 〈hal-01562664〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42