L’Indicible féminin et le défi de l’écriture : sur Clarice Lispector et Marguerite Duras

Résumé : Marguerite Duras et Clarice Lispector ont été élues par la critique féministe, surtout en France, comme les grandes représentantes d’une écriture féminine. Dans les romans Le Ravissement de Lol V. Stein et A Paixão segundo G.H., les deux auteures se lancent dans l’aventure paradoxale de raconter ce qui n’est pas racontable. Chaque récit est construit autour d'un événement majeur, un moment de basculement pour les personnages féminins. Comment raconter la folie, l’expérience de la douleur et la jouissance? Comment raconter une femme? Les deux romans nous font réfléchir sur la possibilité même d’écrire sur cet indéfinissable féminin. À partir de la confrontation de ces deux romans, on analysera la façon dont les récits rendent compte du défi de l’écriture du féminin.
Type de document :
Article dans une revue
CES Revista, Centro de Ensino Superior de Juiz de Fora, 2017, Pluralidades, 31 (1), pp.204-218
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01544085
Contributeur : Leonardo Alexander Do Carmo Silva <>
Soumis le : mercredi 21 juin 2017 - 13:15:15
Dernière modification le : jeudi 22 juin 2017 - 01:11:36

Identifiants

  • HAL Id : hal-01544085, version 1

Collections

Citation

Leonardo Alexander Do Carmo Silva. L’Indicible féminin et le défi de l’écriture : sur Clarice Lispector et Marguerite Duras. CES Revista, Centro de Ensino Superior de Juiz de Fora, 2017, Pluralidades, 31 (1), pp.204-218. 〈hal-01544085〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29