J'ai peur pour toi: les énoncés allocentrés en français et en roumain

Abstract : L’étude linguistique de l’expression des émotions a donné lieu à une série de travaux ces dernières décennies ; on s’intéresse de près au lexique des émotions et à son fonctionnement (cf. Novakova & Tutin 2009, Lidil n° 32), à la place des émotions dans la communication et les discours (Plantin et alii 2000), à l’expression des émotions dans des langues diverses (Wierzbicka 1999), etc. La présente étude s’inscrit dans ce questionnement général tout en se penchant sur un mode spécifique et complexe d’expression émotionnelle qui permet de discuter les facettes fonctionnelles des émotions dans le langage. L’analyse porte sur des constructions syntaxiques ayant un format bien déterminé, N1humain+expression émotionnelle+pour+N2humain (voir aussi Martin 2003, Koselak 2003 et 2005, Cislaru 2010), en français (j’ai peur pour toi, il s’inquiète pour moi) et en roumain (mi-e frică pentru tine, îmi fac griji pentru ea). Nous les appellerons constructions allocentrées, compte tenu du lien de solidarité qui semble s’établir entre le N1 et le N2 et qui s’inscrit dans une dynamique intersubjective relevant de l’empathie. La démarche adoptée est celle d’une sémantique énonciative, qui s’attache à proposer d’une part une analyse sémantique de l’expression des affects, d’autre part une analyse énonciative des relations de solidarité entre N1 et N2 ; entre Soi, expérienceur de l’émotion, et l’Autre, «destinataire» de cette expérience émotionnelle.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01465194
Contributeur : Georgeta Cislaru <>
Soumis le : vendredi 10 février 2017 - 22:08:57
Dernière modification le : lundi 2 décembre 2019 - 13:54:10

Identifiants

  • HAL Id : hal-01465194, version 1

Collections

Citation

Georgeta Cislaru. J'ai peur pour toi: les énoncés allocentrés en français et en roumain. Faits de langues, Brill, 2014, pp.213-229. ⟨hal-01465194⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

87