Dionysos contre le crucifié

Résumé : Au seuil de son célèbre ouvrage consacré à la question du tragique, Peter Szondi fait état de l'existence, depuis Aristote, d'une poétique de la tragédie et depuis Schelling, seulement, d'une philosophie du tragique, ce qui revient à dire que la tragédie et le tragique relèvent de deux sphères bien distinctes et à poser l'antériorité de la poétique sur le tragique. Or, toute philosophie du tragique, quelle qu'elle soit, est immanquablement une poétique de la tragédie. Epineuse question que celle des liens entre le genre et le tragique, ce que Valle-Inclán appelle le « sens tragique de la vie ». Il associe la tragédie à la recherche du sens et a recours à une forme nouvelle, l’esperpento, dans la mesure où le tragique ne peut plus se dire au moyen de la tragédie telle qu'elle était constituée. A la solennité tragique se substituent la farce et la parodie. Les figures qui se déploient sur scène nous offrent les conditions nécessaires à une reconnaissance forcément grimaçante de nous-mêmes dans l'écart déformant et enlaidissant du grotesque. Tout au long de ce travail, nous avons voulu montrer comment la pensée de Valle-Inclan est traversée par la pensée de Nietzsche.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01456384
Contributeur : Catherine Flepp <>
Soumis le : mardi 23 mai 2017 - 12:17:43
Dernière modification le : mercredi 24 mai 2017 - 01:13:44

Identifiants

  • HAL Id : hal-01456384, version 1

Collections

Citation

Catherine Flepp. Dionysos contre le crucifié. Edgar Semper. C.A.P.E.S. / Agrégation Le retour du tragique: Luces de Bohemia de Valle-Inclan (1920) et la rénovation esthétique, Ellipses Editions, pp.22-39, 2007, Le retour du tragique: Luces de Bohemia de Valle-Inclan (1920) et la rénovation esthétique, 978-2-7298-3545-3. ⟨www.editions-ellipses.fr⟩. ⟨hal-01456384⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43