Traduire en français à l'âge classique. Génie national et génie des langues

Résumé : La notion de « génie », avant de désigner des qualités artistiques individuelles, se développe et s’impose en France aux siècles de Malherbe et de Voltaire, pour rendre compte de traits objectifs propres à une nation ou à une langue. La vision négative que le XIXe siècle a construite de la « traduction à la française » a contribué à associer le mythe du « génie de la langue française » avec celui des « belles infidèles ». Elle a formé l’image d’une nation profitant de son hégémonie politique, culturelle et linguistique pour traiter avec une désinvolture qui se dénomme « liberté », mais aussi, « usage », « règles » ou « bienséances » les œuvres anciennes ou modernes qu’elle entreprend alors de traduire. Ce volume s’inscrit dans le cadre de l’Histoire des traductions en langue française (Projet blanc ANR, sous la direction d’Yves Chevrel et Jean-Yves Masson). On a cherché à y replacer la relation entre génie et traduction dans le contexte historique et idéologique des siècles classiques, afin d’éclairer des discours et des pratiques de traduction qui, loin d’être simplement « ethnocentriques » selon des critères anachroniques, sont d’une part beaucoup plus variés, d’autre part beaucoup plus complexes et cohérents qu’on pourrait le croire.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01419444
Contributeur : Yen-Mai Tran-Gervat <>
Soumis le : lundi 19 décembre 2016 - 14:34:23
Dernière modification le : mercredi 22 mars 2017 - 12:04:50

Identifiants

  • HAL Id : hal-01419444, version 1

Collections

Citation

Yen-Mai Tran-Gervat. Traduire en français à l'âge classique. Génie national et génie des langues. Yen-Mai Tran-Gervat. France. Presses Sorbonne Nouvelle, 212 p., 2013, 978-2-87854-593-7. ⟨http://psn.univ-paris3.fr/ouvrage/traduire-en-francais-lage-classique-genie-national-et-genie-des-langues#⟩. ⟨hal-01419444⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

48