De "La nature des Dieux" de Cicéron à "L'abrégé" de Cornutus : une nouvelle représentation des élites dans la réflexion théologique ?

Résumé : Cet article analyse la métamorphose des élites de la fin de la République à l’époque impériale, à travers l’étude comparative du traité théologique cicéronien et du résumé des traditions exégétiques des mythes écrit par Cornutus. Alors que chez Cicéron, l’élite politique est détentrice du savoir philosophique et aborde le débat théologique dans une perspective politique, dans l’Abrégé, c’est un philosophe affranchi et étranger qui entreprend d’éradiquer la superstition de la jeune élite romaine et qui, à travers l’allégorie des mythes et des attributs divins, contribue à enrichir l’idéologie impériale, faisant également des dieux des modèles de gouvernement et de conduite morale pour la classe dirigeante romaine.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01402468
Contributeur : Jordi Pia Comella <>
Soumis le : jeudi 24 novembre 2016 - 16:41:54
Dernière modification le : lundi 18 décembre 2017 - 07:56:59

Identifiants

  • HAL Id : hal-01402468, version 1

Collections

Citation

Jordi Pià. De "La nature des Dieux" de Cicéron à "L'abrégé" de Cornutus : une nouvelle représentation des élites dans la réflexion théologique ? . Camenae, Centre Guillaume Budé (composante de l'Equipe d'accueil 4081 « Rome et ses renaissances »), 2012, La représentation : enjeux littéraires, artistiques et philosophiques, de l’Antiquité au xixe siècle, pp.1-27. ⟨http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/Varia_Jordi_Pia_derniere.pdf⟩. ⟨hal-01402468⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

101