La pratique dédicatoire du dramaturge Pierre du Ryer : vers un « lieu vide du pouvoir » ? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Les Dossiers du Grihl Année : 2022

La pratique dédicatoire du dramaturge Pierre du Ryer : vers un « lieu vide du pouvoir » ?

(1)
1

Résumé

Les épîtres préfacielles précédant le théâtre de Pierre du Ryer connaissent une évolution significative, le dramaturge choisit des figures puissantes mais également contestataires (celle de César de Vendôme), puis abandonne la pratique dédicatoire. Un texte préfaciel fait charnière : la dédicace de la tragédie Saül à « personne » c’est-à-dire à tout le monde, en 1642. Il s’agit pour nous de comprendre ce geste de dédicace universelle en partant des circonstances politiques de ce choix. Nous montrons qu’en perdant le principe d’une autorité unique – la figure du dédicataire traditionnel et derrière elle, celle du souverain dispensateur des dons – la puissance se déplace pour se loger dans un lien élargi, tissé avec un public de lecteurs particuliers et pluriels en même temps. Le texte préfaciel devient ce « lieu vide du pouvoir », aux contours sans cesse redéfinis.

Dates et versions

hal-03905706 , version 1 (18-12-2022)

Identifiants

Citer

Tiphaine Pocquet. La pratique dédicatoire du dramaturge Pierre du Ryer : vers un « lieu vide du pouvoir » ?. Les Dossiers du Grihl, 2022, 15 (3), ⟨10.4000/dossiersgrihl.9579⟩. ⟨hal-03905706⟩

Collections

UNIV-PARIS3
0 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More