Existential semiotics and spectral abduction - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

Existential semiotics and spectral abduction

Titre. Sémiotique de l'existence et abduction spectrale : approche sémiotique et ethnographique du processus d'abduction par les chasseurs de fantômes

(1, 2)
1
2

Résumé

In Sein und schein, Eero Tarasti notes that there is little research about the “path” by which one recognizes a phenomenon to be of a semiotic nature : this is a central quest of existential semiotics. The perception of a spectral phenomenon (a ghost an image of an image : Derrida) should be considered as a path by which one recognizes an unexplained phenomenon to be of a semiotic nature - as manifesting the presence of an absence. Considering spectral phenomenon as a percept (a representamen) allows to understand this experience in a sphere of knowledge and the conceive ghost as a « reasonable objet » (Tarasti). By this framing, the Ghost may be considered as a form of transcendence as Tarasti defines it as « anything that is absent in actuality, but present in our minds » (p.6). To better understand how spectral abduction is considered as changing the meaning of life and existence (Baker & Bader), this contribution proposes to design a conceptual and empirical approach of « ghost encounters » as highlighting the rôle of abduction and transcendance in existential experience. Abduction is defined as a perceptual experience producing an intuition without necessity to induce an hypothesis. By a digital ethnography of ghost hunters videos (2017-2019), I distinguished different steps in the path by which participants express their experience: (1) perceptual inference, (2) spectral abduction, these two steps conducting investigators to express spectralogical discourses by an iterative reasoning constituted by (3) spectral induction and (4) deduction. Références: Baker, Joseph O, et Christopher D Bader. « A Social Anthropology of Ghosts in Twenty-First-Century America ». Social Compass 61, no 4 (décembre 2014): 569 93. Derrida, Jacques. Spectres de Marx, 1993. Levesque, Simon, « Le mystérieux fonctionnement de l’abduction selon Charles S. Peirce », Cygne noir, no 3, 2015. Peirce, Charles Sanders. The Collected Papers of Charles Sanders Peirce. Tarasti, Eero. Sein Und Schein: Explorations in Existential Semiotics. Berlin ; Boston: De Gruyter Mouton, 2015.
Dans Sein und schein, Eero Tarasti note qu'il existe peu de recherches sur le « chemin » par lequel on reconnaît qu'un phénomène est de nature sémiotique : il s'agit d'une quête centrale de la sémiotique de l’existence. La perception d'un phénomène spectral (une image fantôme d'une image : Derrida) doit être considérée comme une voie par laquelle on reconnaît qu'un phénomène inexpliqué est de nature sémiotique - comme manifestant la présence d'une absence. Considérer le phénomène spectral comme un percept (un representamen) permet d'appréhender cette expérience comme une sphère de connaissance et de concevoir le fantôme comme un « objet raisonnable » (Tarasti). Par ce cadrage, le fantôme peut être considéré comme une forme de transcendance telle que Tarasti la définit comme « tout ce qui est absent dans l'actualité, mais présent dans nos esprits » (p.6). Pour mieux comprendre comment l'abduction spectrale est considérée comme changeant le sens de la vie et de l'existence (Baker & Bader), cette contribution propose de concevoir une approche conceptuelle et empirique des « rencontres fantômes » comme mettant en évidence le rôle de l'abduction et de la transcendance dans l'expérience existentielle. L'abduction est définie comme une expérience perceptive produisant une intuition sans nécessité d'induire une hypothèse. Par une ethnographie numérique de vidéos de chasseurs de fantômes (2017-2019), j'ai distingué différentes étapes dans le cheminement par lequel les participants expriment leur expérience : (1) l'inférence perceptive, (2) l'abduction spectrale, ces deux étapes conduisant les enquêteurs à exprimer des discours spectralogiques par un raisonnement logique itératif constitué par (3) l'induction spectrale et (4) la déduction. Références: Baker, Joseph O, et Christopher D Bader. « A Social Anthropology of Ghosts in Twenty-First-Century America ». Social Compass 61, no 4 (décembre 2014): 569 93. Derrida, Jacques. Spectres de Marx, 1993. Levesque, Simon, « Le mystérieux fonctionnement de l’abduction selon Charles S. Peirce », Cygne noir, no 3, 2015. Peirce, Charles Sanders. The Collected Papers of Charles Sanders Peirce. Tarasti, Eero. Sein Und Schein: Explorations in Existential Semiotics. Berlin ; Boston: De Gruyter Mouton, 2015.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03861420 , version 1 (19-11-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03861420 , version 1

Citer

Fanny Georges. Existential semiotics and spectral abduction: Semiotic and ethnographic approach of ghost hunters abduction process. IASS-AIS 15 th World Congress: Panel Existential semiotics, Semiotics and Human Existence, Cobley Paul; Tarasti Eero, Aug 2022, Thessalonique, Greece. ⟨hal-03861420⟩

Collections

UNIV-PARIS3 CIM
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More