"La calle de la juderia" de Toti Martinez de Lezea (1998): le roman de "la face cachée de notre passé" - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue L’Entre-deux Année : 2021

"La calle de la juderia" de Toti Martinez de Lezea (1998): le roman de "la face cachée de notre passé"

(1)
1

Résumé

L'article consiste en une étude des rapports qu'établit l'auteure entre histoire nationale, histoire locale, mémoire collective et souvenirs personnels dans l'élaboration et la construction de son roman, consacré à l'évocation d'une famille juive et judéo-converse de Vitoria historiquement documentée. Vérité historique et fiction romanesque se mêlent étroitement dans un texte qui se veut aussi témoignage d'un passé oublié ou rejeté (plus ou moins consciemment). Cet article a pour origine une communication à colloque, mais il a été remanié à l'occasion de sa publication.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03749022 , version 1 (10-08-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03749022 , version 1

Citer

Jean-Pierre Jardin. "La calle de la juderia" de Toti Martinez de Lezea (1998): le roman de "la face cachée de notre passé". L’Entre-deux, 2021, À la recherche d'un passé lointain. Histoire nationale et identité dans le roman historique contemporain, 10 (2). ⟨hal-03749022⟩

Collections

UNIV-PARIS3 LECEMO
12 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More