Quand le cinéma ne suffit pas, la rotoscopie au service d’une adaptation cinématographique. A Scanner Darkly par Richard Linklater, d’après Philip K. Dick

Résumé : A Scanner Darkly (2006), l’adaptation du roman de science-fiction de Philip K. Dick par le cinéaste américain Richard Linklater demeure une expérience cinématographique singulière dans le cinéma contemporain. Grâce à une utilisation numérique du procédé ancien de la rotoscopie, l’œuvre cinématographique de Linklater arpente un territoire novateur tout en développant une esthétique conceptuelle radicale et presque expérimentale, permettant d’associer étroitement forme et fond.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [16 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01852807
Contributeur : Julien Achemchame <>
Soumis le : jeudi 2 août 2018 - 12:39:45
Dernière modification le : jeudi 6 juin 2019 - 14:52:08
Archivage à long terme le : samedi 3 novembre 2018 - 15:00:36

Fichier

miranda-3344.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Julien Achemchame. Quand le cinéma ne suffit pas, la rotoscopie au service d’une adaptation cinématographique. A Scanner Darkly par Richard Linklater, d’après Philip K. Dick. Miranda : Revue pluridisciplinaire sur le monde anglophone. Multidisciplinary peer-reviewed journal on the English-speaking world , Laboratoire CAS (Cultures anglo-saxonnes), 2013, In Umbra Voluptatis : Shades, Shadows, and their Felicities / Film Adaptations, New Interactions, ⟨10.4000/miranda.3344⟩. ⟨hal-01852807⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79

Téléchargements de fichiers

134