Le Vieux de De Cataldo : une spectralisation des fondements de l'écriture

Résumé : La littérature du début du XXIe siècle est fortement marquée par la non-fiction. Cependant, force est de constater que dans cette littérature, qui prétend raconter des événements faisant partie sinon de l'Histoire du moins des chroniques, bien des spectres hantent la narration, personnages presentiae in absentia. Nous faisons le pari que ce sont-là des figures nouvelles d'un point de vue littéraire, révélatrices des paradoxes de l'écriture du début des années 2000. Nous analyserons le cas du Vecchio, le Vieux, personnage crée par Giancarlo De Cataldo et qui apparaît, sous une forme éminemment littéraire et spectrale, dans Romanzo Criminale et Nelle mani giuste. Cette étude nous permettra de voir comment, dans le panorama littéraire italien contemporain, le rôle de l'écrivain et le rapport de celui-ci aux sources de son écriture ont changés.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01710623
Contributeur : Ketty Zanforlini <>
Soumis le : vendredi 16 février 2018 - 11:02:55
Dernière modification le : samedi 17 février 2018 - 01:20:42

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-01710623, version 1

Collections

Citation

Ketty Zanforlini. Le Vieux de De Cataldo : une spectralisation des fondements de l'écriture. Aubry-Morici Marine, Cucchi Silvia. Spectralités dans le roman contemporain (Italie, Espagne, Portugal), Presses Sorbonne Nouvelle, pp.149-161, 2017, 978-2-87854-917-1 ⟨http://psn.univ-paris3.fr/ouvrage/spectralites-dans-le-roman-contemporain-italie-espagne-portugal⟩. ⟨hal-01710623⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

31