Les « comédies d’argent » dans le cinéma français des années 2000 : rapports de genre et échanges économico-sexuels

Abstract : Les années 2000 voient la sortie sur les écrans d’une série de comédies dont les récits interrogent l’usage et la circulation de l’argent au sein de l’économie des relations hétérosexuelles et des interactions sociales entre hommes et femmes, via des situations mêlant rapports de genre et rapports financiers. Cette tendance présente des contours flous et recouvre des représentations hétérogènes qui ne se destinent pas nécessairement aux mêmes publics : favorisant en début de décennie des vedettes et une orientation masculines, elle se trouve plus fréquemment investie ensuite par des femmes cinéastes accordant plus d’importance aux rôles féminins, en écho à l’intérêt de plus en plus marqué des réalisatrices pour le genre comique depuis les années 1990 et 2000. Associant les études génériques et les gender studies, cet article se propose d’évaluer la cohérence de ce corpus diversifié et d’analyser ses enjeux idéologiques, en faisant appel au concept d’« échange économico-sexuel » forgé par l’anthropologue féministe Paola Tabet.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01694890
Contributeur : Thomas Pillard <>
Soumis le : dimanche 28 janvier 2018 - 14:30:37
Dernière modification le : lundi 29 janvier 2018 - 01:17:33

Identifiants

Collections

Citation

Thomas Pillard. Les « comédies d’argent » dans le cinéma français des années 2000 : rapports de genre et échanges économico-sexuels. Studies in French Cinema, Intellect, 2018, pp.1 - 19. ⟨10.1080/14715880.2017.1367896⟩. ⟨hal-01694890⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

71