Deux figures de visionnaires et de prophètes rebelles dans l'Espagne des XVIe et XVIIe siècles

Abstract : La ferveur prophétique qui s’est emparée de l’Espagne en crise à partir de la fin du XVIe siècle a souvent servi à exprimer de vives critiques politiques . Prophéties, révélations et visions étaient des manifestations d’opposition qui embarrassaient fort les autorités. Le présent article porte sur les stratégies mises en œuvre par les inquisiteurs pour anéantir les accusés ayant utilisé la prophétie comme forme d’opposition politique ; il étudie en particulier deux procès au cours desquels la folie a été utilisée par le Saint-Office contre des prophètes et des visionnaires pour les discréditer: un prophète rebelle que les inquisiteurs discréditèrent en le réputant fou (Alonso de Mendoza), et un autre prophète, dont la folie fut reconnue, mais que les inquisiteurs jugèrent comme possédé (Pedro Isabal).
Type de document :
Article dans une revue
Revue des langues néo-latines, 2014, pp.93-106
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01584895
Contributeur : Hélène Tropé <>
Soumis le : dimanche 10 septembre 2017 - 14:47:09
Dernière modification le : lundi 11 septembre 2017 - 01:06:55

Identifiants

  • HAL Id : hal-01584895, version 1

Collections

Citation

Hélène Tropé. Deux figures de visionnaires et de prophètes rebelles dans l'Espagne des XVIe et XVIIe siècles. Revue des langues néo-latines, 2014, pp.93-106. 〈hal-01584895〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

34