Vies d'écrivains, vies d'artistes (Espagne, France, Italie XVIe-XVIIIe siècle) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Ouvrages Année : 2014

Vies d'écrivains, vies d'artistes (Espagne, France, Italie XVIe-XVIIIe siècle)

(1)
1

Résumé

Biographies of writers and artists are established and familiar by now, but what is it that fuelled the interest of the early biographers? What ideals did they want to promote, or what did they want to argue and why? We may wonder why life narratives devoted to artists and authors flourished throughout the Renaissance. Although they were written from within a specific narrative mode traditionally aimed at the praise of the powerful or the saintly, and swathed as they were in layers of myths and legends gathered from odd scraps of anecdotes, whether deliberately or unintentionally aimed at concealing or improving facts, these Lives of poets or artists do prove an efficient tool in emphasizing the impact of ordinary life in literary or artistic creation. Likely, their circulation favoured the perception of creative genius as legitimate, if not heroic. This is the basis of this present volume, covering the vast field of Spanish, French and Italian histories or geographies, and stretching over three centuries, from Humanism to Enlightenment. In the wake of Writing Lives. Spain, France, Italy, XVIth-XVIIIth c. (Écrire des vies. Espagne, France, Italie, XVIe-XVIIIe siècles, PSN 2012), these nineteen studies explore the way life narratives contributed to the emergence of the author and creator and to the construction of a national language and identity, highlighting the decisive moments of this mutation.
D'où naît l’intérêt, qui nous semble aujourd’hui si naturel, pour la biographie des écrivains et des artistes ? Quels en sont les enjeux et les finalités, pour promouvoir quelles valeurs, pour contrer quelles résistances ? La floraison à la Renaissance des Vies consacrées à des figures d’artistes et d’écrivains ne peut que retenir l’attention. Au sein d’un genre traditionnellement réservé aux puissants ou aux saints, prises certes dans la gangue du mythe ou de la légende, recueillant fragments et anecdotes, procédant à coups d’occultations et d’altérations pratiquées de bonne ou de mauvaise foi, les Vies de poètes et d’artistes constituent de fait un efficace instrument de combat dans ce qui donne corps à la vie ordinaire de la création littéraire et artistique. Comment la diffusion de ces Vies contribue-t-elle à la légitimation, voire à l’héroïsation du génie créateur? Telle est l’interrogation qui fonde la dynamique de ce volume dont l’enquête s’inscrit dans le vaste champ géographique et historique que constituent l’Espagne, la France et l’Italie considérées de l’Humanisme aux Lumières, sur trois siècles. À la suite d'Écrire des vies. Espagne, France, Italie, XVIe-XVIIIe siècles (PSN 2012), cet ensemble de dix-neuf études analyse le rôle que ce type de discours a pu jouer dans l’affirmation moderne des « auteurs » ou des « créateurs », mais aussi des langues et des nations, et en éclaire les moments décisifs.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01584542 , version 1 (08-09-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01584542 , version 1

Citer

Hélène Tropé (Dir.). Vies d'écrivains, vies d'artistes (Espagne, France, Italie XVIe-XVIIIe siècle). Matteo RESIDORI, Hélène TROPÉ, Danielle BOILLET et Marie-Madeleine FRAGONARD [éds.]. Presses de la Sorbonne Nouvelle, 346 p., 2014, 978-2-87854-624-8. ⟨hal-01584542⟩

Collections

UNIV-PARIS3 LECEMO
32 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More