La fiction fait du journalisme : la peine de mort dans le cinéma français, 1939-1981

Résumé : Les représentations de la peine de mort dans le cinéma narratif sont souvent le produit de chevauchements de fiction et de réalité. C'est peut-être parce que les spectateurs sont susceptibles de voir un débat sur une politique publique dans un film traitant de ce sujet controversé ; et parce que les exécutions elles-mêmes, jadis un spectacle public dans la plupart des pays occidentaux, ont été placées derrière les murs des prisons et séparé de leurs spectateurs pendant la première moitié du vingtième siècle. En France, de la fin de la Seconde Guerre Mondiale à l'abolition de la peine de mort en 1981, le seul endroit où on pouvait voir une exécution était au cinéma, reconstituée dans des films qui prenaient souvent parti contre la peine de mort. Ici, nous examinons trois films des 30 dernières années de la peine capitale en France : des films qui ont essayé de peser sur le débat public en en mettant en scène des « histoires véridiques » qui ont abouti par une exécution. Ce n'est pas une coïncidence que la réception de ces films, par les censeurs officiels aussi bien que par les critiques de cinéma, a été dominée par des questions de réalisme. Mais ces films de fiction nous intéressent surtout pour avoir fait un travail journalistique dont la presse elle-même était incapable.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Esthétisation des médias et médiatisation des arts, L'Harmattan, 2016, 9782343077918
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01553143
Contributeur : Daniel Morgan <>
Soumis le : lundi 3 juillet 2017 - 14:47:11
Dernière modification le : dimanche 25 février 2018 - 17:10:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01553143, version 1

Citation

Daniel Morgan. La fiction fait du journalisme : la peine de mort dans le cinéma français, 1939-1981. Esthétisation des médias et médiatisation des arts, L'Harmattan, 2016, 9782343077918. 〈hal-01553143〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

94