« Plurilinguisme et traduction, la poésie babélique d’Emilio Villa »

Résumé : Si dans le cas des textes plurilingues la coprésence de l’altérité et de l’écart apparaissent comme un des principes créatifs du texte, en ce qui concerne la traduction il s’agit souvent de ramener l’inconnu au connu voire, pour ce qui est de la traduction, le multiple à l’un. Néanmoins, le texte plurilingue présente un grand nombre d’affinités avec le processus même de la traduction, touchant à cet état intermédiaire et ouvert, à cet « entre-langue », que tout traducteur devrait expérimenter. Cette hypothèse est explorée en interrogeant la production d’Emilio Villa, figure remarquable de la poésie italienne du XXe siècle qui concentre dans son œuvre plurielle les fonctions du poète, de l’herméneute, du traducteur, du critique d’art, de l’anthropologue et dont les poèmes visent soit à fissurer de l’intérieur l’unité de la langue d’origine soit à y échapper.
Type de document :
Communication dans un congrès
Traduire le plurilinguisme, 2013, Paris, France. Archives Contemporaines, 2015, La traduction de textes plurilingues italiens
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01521774
Contributeur : Ada Tosatti <>
Soumis le : vendredi 12 mai 2017 - 11:52:57
Dernière modification le : samedi 13 mai 2017 - 01:09:56

Identifiants

  • HAL Id : hal-01521774, version 1

Collections

Citation

Ada Tosatti. « Plurilinguisme et traduction, la poésie babélique d’Emilio Villa ». Traduire le plurilinguisme, 2013, Paris, France. Archives Contemporaines, 2015, La traduction de textes plurilingues italiens. 〈hal-01521774〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

53