La patrie orpheline ou l’Espagne en rupture de parents

Résumé : La présence de 50 personnages d’orphelines dans un corpus de quelque 240 pièces historiques ou patriotiques écrites entre 1840 et 1900 semble indiquer qu’il s’agit d’un type dont le sens va au-delà du simple personnage de jeune fille fragile. Outre qu’elle correspond à une réalité sociologique de l’Espagne du XIXe, où la courte espérance de vie et les conflits incessants multiplient le nombre d’orphelins tout au long du siècle, l’orpheline apparaît comme une incarnation possible de l’Espagne. En rupture provisoire de parents, elle attend la révélation d’une ascendance plus prestigieuse qui la promettrait à un avenir meilleur à une époque où la course coloniale s’est engagée sans elle et l’a reléguée à un rôle de second plan.
Type de document :
Article dans une revue
Pandora : Revue d'études hispaniques, Université Paris 8, Département d'études hispaniques et hispano-américaines, 2006, Ruptures(s), pp.145-156. 〈https://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=2566580〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01502353
Contributeur : Marie Salgues <>
Soumis le : mercredi 5 avril 2017 - 13:55:18
Dernière modification le : jeudi 6 avril 2017 - 01:10:47

Identifiants

  • HAL Id : hal-01502353, version 1

Collections

Citation

Marie Salgues. La patrie orpheline ou l’Espagne en rupture de parents. Pandora : Revue d'études hispaniques, Université Paris 8, Département d'études hispaniques et hispano-américaines, 2006, Ruptures(s), pp.145-156. 〈https://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=2566580〉. 〈hal-01502353〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

40