La littérature en Estrémadoure. Les "Estampas campesinas" : une création extrêmè(gne)ment originale? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Pandora : Revue d'études hispaniques Année : 2003

La littérature en Estrémadoure. Les "Estampas campesinas" : une création extrêmè(gne)ment originale?

(1)
1

Résumé

Entre 1927 et 1933, l'écrivain et journaliste extrémègne Antonio Reyes Huertas publie dans les colonnes du journal catholique qu'il dirige, El Extremadura, 70 textes courts qui relèvent de ce qu'il appelle ses « Estampas campesinas ». Alors que tous les critiques vantent la radicale originalité de ces textes, ceux-ci montrent, au contraire, énormément de points communs avec la littérature brève costumbrista et régionaliste de l'époque et peuvent, notamment, être mis en parallèle avec les contes d'Emilia Pardo Bazán. Toutefois, c'est leur réception tout au long du XXe siècle qui en fait ressortir l'originalité, soit par le décalage qu'elle souligne dans la chronologie de l'époque, soit parce que les défenseurs de ces estampas campesinas ont besoin d'en affirmer l'originalité pour ancrer leur propre identité extrémègne.
Fichier principal
Vignette du fichier
LaLitteratureEnEstremadoureLesEstampasCampesinas-SalguesM-2003.pdf (915.63 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-01500716 , version 1 (29-01-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01500716 , version 1

Citer

Marie Salgues. La littérature en Estrémadoure. Les "Estampas campesinas" : une création extrêmè(gne)ment originale?. Pandora : Revue d'études hispaniques, 2003, L'original, 3, pp.235-246. ⟨hal-01500716⟩

Collections

UNIV-PARIS3 CREC
35 Consultations
13 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More