« "e por tanto, Senhor, do que ey de falar começo e digo…" Enfance et enfantements d'un pays et d'une littérature dans la 'Lettre de Pêro Vaz de Caminha au roi dom Manuel sur la Découverte du Brésil (1500 » - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Estudos Portugueses e Africanos Année : 2000

« "e por tanto, Senhor, do que ey de falar começo e digo…" Enfance et enfantements d'un pays et d'une littérature dans la 'Lettre de Pêro Vaz de Caminha au roi dom Manuel sur la Découverte du Brésil (1500 »

(1)
1

Résumé

Cet article porte sur la lettre de Caminha, secrétaire de la flotte portugaise ayant "découvert" le Brésil, adressée au roi D. Manuel, où il est fait état de la nouvelle contrée. Il analyse les procédés stylistiques, ironiques, en particulier tous les éléments liés à l''infans', la naïveté. Il s'attache à suivre les reprises, parodiques, de cette ironie fondatrice dans la littérature brésilienne où le thème de la "découverte", et où les "scènes inaugurales" de la nation sont particulièrement traités à l'époque romantique et moderniste. Il interroge ainsi la conception "récurrente" de commencement.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01495682 , version 1 (26-03-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01495682 , version 1

Citer

Ilda Mendes dos Santos. « "e por tanto, Senhor, do que ey de falar começo e digo…" Enfance et enfantements d'un pays et d'une littérature dans la 'Lettre de Pêro Vaz de Caminha au roi dom Manuel sur la Découverte du Brésil (1500 » : Ironie et Parodie comme dérive fondatrice. Estudos Portugueses e Africanos, 2000, Estudos Portugueses e Africanos, 36, pp.37-57. ⟨hal-01495682⟩
52 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More