Les aventures de M. Grand-Art au pays des capitalistes : Le roman de l’artiste-victime-de-l’industrie

Résumé : Il y a quelques années, la publication de plusieurs ouvrages sur le cinéma d’avant-garde semblait pouvoir rouvrir le débat sur ce sujet, longtemps dominée par la perspective formaliste, laquelle établissait une nette opposition entre production artistique et production industrielle. Le cas de Jean Epstein offre un terrain particulièrement fécond pour saisir les relations entre prétentions artistiques et exigences mercantiles de cette génération de cinéastes qu’on a appelée la « première avant-garde ». En effet, après avoir travaillé pour les plus importantes firmes de l’époque, Epstein fonde sa propre maison de production ; mais cette entreprise connaîtra un échec dont Epstein ne saura pas se remettre. La riche correspondance d’Epstein, sur laquelle nous nous appuierons et qui est presque entièrement inédite, permet toutefois de saisir ce moment crucial de sa production sous une lumière nouvelle, en dehors du mythe de l’artiste-victime-de-l’industrie.
Type de document :
Article dans une revue
1895 - revue de l’Association française de recherche sur l’histoire du cinéma, Association française de recherche sur l’histoire du cinéma (AFRHC), 2016, 〈https://1895.revues.org/5111#quotation〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01494745
Contributeur : Virgilio Mortari <>
Soumis le : jeudi 23 mars 2017 - 21:25:18
Dernière modification le : samedi 25 mars 2017 - 01:11:22

Identifiants

  • HAL Id : hal-01494745, version 1

Collections

Citation

Virgilio Mortari. Les aventures de M. Grand-Art au pays des capitalistes : Le roman de l’artiste-victime-de-l’industrie. 1895 - revue de l’Association française de recherche sur l’histoire du cinéma, Association française de recherche sur l’histoire du cinéma (AFRHC), 2016, 〈https://1895.revues.org/5111#quotation〉. 〈hal-01494745〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29