« Julien Gracq, une traversée de l’espace romanesque : Le paysage emblématique dans "Au château d’Argol" » - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Études : revue de culture contemporaine Année : 2005

« Julien Gracq, une traversée de l’espace romanesque : Le paysage emblématique dans "Au château d’Argol" »

(1)
1

Résumé

Dans ce premier essai romanesque, la description (mais faut-il encore l’appeler ainsi ?) se présente comme un principe unitaire où se fondent tous les éléments significatifs et le paysage, en tant que terrain de connaissance, cesse de n’être qu’un décor romanesque pour devenir non seulement le lieu mais surtout le milieu dramatique d’un enjeu fondamental, celui d’un épanouissement du personnage en tant qu’emblème d’une conscience agissante. Retenant l’ambition du Surréalisme, Gracq placera lui-même son travail littéraire dans un rapport d’ « assentiment », d’affirmation du monde. Il s’agit de « repenser ces noces rompues » et, à l’instar du Surréalisme, « revendiquer à tout instant la totalité de l’homme, qui est refus et acceptation mêlée, séparation constante et constante réintégration (…) en maintenant à leur point extrême de tension les deux attitudes simultanées que ne cesse d’appeler ce monde fascinant et invivable où nous sommes : l’éblouissement et la fureur ». Certains paysages du roman nous semblent particulièrement caractéristiques de cette ambition souveraine. Le paysage chaotique du cimetière marin incarne cette double postulation tragique et euphorique : à la fois « fureur » et « éblouissement », il souligne, dans le roman, les représentations, les évolutions et les tentations de la conscience en tant que « séparation » et « réintégration ». Libéré de la pure fonctionnalité de l’illusion réaliste, il prend une dimension signifiante et emblématique.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01491994 , version 1 (17-03-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01491994 , version 1

Citer

Yvon Le Scanff. « Julien Gracq, une traversée de l’espace romanesque : Le paysage emblématique dans "Au château d’Argol" » . Études : revue de culture contemporaine, 2005, 402, pp.221-229. ⟨hal-01491994⟩

Collections

UNIV-PARIS3 CRP19
84 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More