Analyse des commentaires du conseiller pédagogique : la « didacticité » du discours du formateur

Résumé : Former quelqu’un pour en faire un formateur dans une discipline donnée, ce n’est pas la même chose que de former quelqu’un à cette discipline. La formation dont il s’agit dans le premier cas constitue un niveau « méta » par rapport à celle qui se fait dans le second, en ce sens qu’elle consiste à apprendre aux formateurs comment former des gens à cette discipline. Dans le cadre de la didactique des langues, notamment celle du français langue étrangère (désormais appelé FLE), plusieurs recherches ont été effectuées, s’intéressant tout particulièrement à l’enseignement/apprentissage de la langue, soit à ce que l’on pourrait qualifier de « formation des sujets-qui-parlent-bien-la-langue » et parmi lesquelles celles de Cicurel (1983 ; 1985) et celle de Cicurel & Blondel (1996). Ces dernières ont mis au jour le fait que la transmission des connaissances langagières, objet principal de l’enseignement/apprentissage, se fait dans et par un discours, constitué d’une entité de paroles prononcées et échangées entre enseignant et apprenants (voir aussi Ellis, 1984 ; 1985) et, au-delà le fait que les échanges sont largement centrés sur le code linguistique (voir aussi Ishikawa, 2002). Comparée à cette littérature portant sur le discours en classe de langue, celle qui met en examen la situation de formation des enseignants de langue n’est pour le moment pas nombreuse dans le domaine de la didactique des langues. En effet, analyser la situation de formation des formateurs était initialement un thème d’une importance primordiale dans les Sciences de l’éducation, approfondi prioritairement dans ce domaine , mais relativement nouveau dans le domaine de la didactique du FLE . Bien qu’encore ainsi modestes, quelques-unes des recherches comme celle de Challe (1986), celle de Le Hellaye & Moirand (1992) et celle de Moirand (1993) ont montré, en examinant des paroles produites en classe de formation d’enseignants , que c’est le discours, en particulier le discours des formateurs de formateurs adressé aux apprentis-formateurs, qui joue un rôle essentiel pour faire de ces derniers de « vrais formateurs », transformer leur univers de croyances, de connaissances et d’expériences. Or, il faut souligner que la plupart de ces recherches s’intéressent spécialement aux cours de formation d’enseignants offerts en dehors du « terrain » comme matières universitaires de la didactique du FLE, mais à cet égard remarquons aussi que dans les programmes de formation dressés et mis en place dans la plupart des établissements de formation, desquels relève la maîtrise FLE de Paris III, ces cours constituent la première étape de l’ensemble des programmes formatifs et sont suivis successivement par des stages où les futurs enseignants donnent des cours de langue à de vrais apprenants sur le « terrain » et par des entretiens dans lesquels ils reçoivent des remarques des formateurs de formateurs, relatives aux cours qu’ils ont dispensés. Cependant, les deux dernières étapes où l’« effet » (Le Hellaye & Moirand, op. cit.) du discours formatif apparaîtrait sous la forme d’un discours professionnel — professoral s’agissant du stage et rétrospectif dans le cadre de l’entretien —, n’ont pas pour le moment été bien approfondies par rapport à la première étape, alors que Le Hellaye & Moirand (ibid.) ont évoqué — déjà au début des années 90 — l’importance de l’analyse des deux dernières étapes pour que la conception des programmes de formation devienne dynamique et que la formation des enseignants s’améliore. En ce sens, les cours dispensés par les stagiaires ainsi que les entretiens effectués ultérieurement auprès de ces derniers par les conseillers pédagogiques mériteraient réflexion ; tel était, rappelons-le, l’un des points de départ de notre recherche en groupe dirigée par F. Cicurel. Dans cette perspective, nous nous intéressons dans cet article aux commentaires que les formateurs de formateurs apportent aux cours de langue dispensés par les stagiaires.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
La transmission des savoirs : une analyse dynamique du discours, Shumpûsha, pp.195-257, 2012, 978-4-86110-302-5. 〈http://shumpu.com/〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01487930
Contributeur : Fumiya Ishikawa <>
Soumis le : lundi 13 mars 2017 - 11:34:48
Dernière modification le : vendredi 13 octobre 2017 - 09:32:07

Identifiants

  • HAL Id : hal-01487930, version 1

Collections

Citation

Fumiya Ishikawa. Analyse des commentaires du conseiller pédagogique : la « didacticité » du discours du formateur. La transmission des savoirs : une analyse dynamique du discours, Shumpûsha, pp.195-257, 2012, 978-4-86110-302-5. 〈http://shumpu.com/〉. 〈hal-01487930〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

186