Objectivation subjective de la subjectivité : la verbalisation de la pensée enseignante dans l’entretien d’explicitation

Résumé : La classe de FLE est un lieu où se croisent quatre ordres de culture : culture de l’enseignant, culture(s) d’origine des apprenants, culture cible et culture d’enseignement. Tout élément lié à la langue cible peut être abordé comme étant culturellement marqué ou non à l’égard de son écart par rapport à la fois à la (ou aux) culture(s) d’origine des apprenants et aux connaissances que ces derniers ont déjà acquises sur cette langue. Il peut l’être aussi en fonction de la culture d’enseignement que l’enseignant de langue, lui-même porteur d’une culture spécifique, actualise à travers des activités et/ou des tâches pédagogiques qu’il met en place dans la classe. L’objectif de l’enseignement des langues est de faire des apprenants des sujets plurilingues et pluriculturels, voire interculturels. Pour ce faire, l’enseignant oscille entre objectivité et subjectivité dans son agir en classe.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01484212
Contributeur : Fumiya Ishikawa <>
Soumis le : mardi 7 mars 2017 - 01:24:33
Dernière modification le : lundi 30 septembre 2019 - 16:06:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Fumiya Ishikawa. Objectivation subjective de la subjectivité : la verbalisation de la pensée enseignante dans l’entretien d’explicitation. Recherches en Didactique des Langues et Cultures - Les Cahiers de l'Acedle, Association des chercheurs et enseignants didacticiens des langues étrangères 2015, La fabrique de l’action enseignante, 12 (2), ⟨10.4000/rdlc.706⟩. ⟨hal-01484212⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

117