Relégué aux archives : L'Affaire Seznec, un film mort d'un cinéaste rejeté

Résumé : En s’appuyant sur des fonds d’archives, cet article examine L’Affaire Seznec, projet inabouti du cinéaste André Cayatte écrit au début des années 1950. Se situant à mi-chemin entre fiction et documentaire, le film viserait à démontrer l’innocence d’un ancien forçat reconnu coupable de meurtre en 1924. Plusieurs versions du scénario existent, dont une dernière qui emploie des formes novatrices qui, aujourd’hui, rappelleraient plus la télévision que le cinéma. Interdit de tournage par les autorités, le film « meurt » ensuite de deux autres façons. La censure, fonctionnant de manière officieuse, ne laisse aucune trace écrite ; et les critiques des Cahiers du cinéma attaquent les films suivants de Cayatte, inspirés par Seznec, et font exclure ce style particulier des canons cinématographiques encore de nos jours très influencés par la Nouvelle Vague. Les décisions derrière chacune de ces disparitions sont motivées par des calculs politiques, même si ceux-ci ne sont pas immédiatement visibles.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [14 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01478936
Contributeur : Daniel Morgan <>
Soumis le : mardi 28 février 2017 - 14:55:30
Dernière modification le : dimanche 25 février 2018 - 17:10:02

Fichier

kte2_web_1_4_morgan_p57-p71.pd...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01478936, version 1

Citation

Daniel Morgan. Relégué aux archives : L'Affaire Seznec, un film mort d'un cinéaste rejeté. Kinétraceséditions, Kinétraces, 2017, pp.57-71. ⟨http://www.kinetraces.fr/⟩. ⟨hal-01478936⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

192

Téléchargements de fichiers

228