La socio-analyse : une médiation entre le sujet et son histoire

Résumé : La mobilité sociale et culturelle constitue l’un des objets que pense le sujet contemporain lorsqu’il élabore le sens de son histoire. Dire son histoire consiste, dans cette perspective, à éprouver l’emprise qu’elle exerce sur soi-même et à analyser la complexité des structures sociales qui semblent perpétuer cette emprise. L’implication du sujet pour dire, analyser et comprendre son histoire se traduit non seulement par sa volonté d’attribuer du sens à son inscription socio-historique, mais également par sa capacité à remettre ce sens en mouvement, dans un dialogue avec autrui. Cette utilisation réflexive du savoir engage en retour la responsabilité politique et éthique des chercheurs et des formateurs, penseurs et/ou « passeurs » de ces savoirs. Dans ce type de dispositif, le chercheur quitte en effet sa position d’extériorité aux « objets » qu’il étudie, pour découvrir et occuper la position d’un sujet co-produisant des savoirs dans le cadre d’une série de relations intersubjectives et sur un mode dialogique. Dans cette posture clinique, il invite le sujet à explorer différentes situations vécues dans des milieux sociaux qui ne parlent pas la même langue et/ou ne « se parlent » pas entre eux, ou entre diverses régions du monde qui ne se comprennent pas, ne se reconnaissent pas ou ne s’adressent plus la parole. Or, la forte mobilité du sujet contemporain peut l’inciter à faire « dialoguer » ses cultures. Il s'agit alors de créer des espaces qui autorisent le sujet à une représentation de son existence sociale comme n’étant plus forgée en référence à un seul monde (que ce soit un seul monde « national » ou un seul monde socioprofessionnel), mais au carrefour de mondes différents.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
André Moisan, Philippe Carré. L’Autoformation, fait social ? Aspects historiques et sociologiques, L’Harmattan, pp.359-374, 2003, 978-2747528429. 〈http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=12929〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01476542
Contributeur : Muriel Molinié <>
Soumis le : vendredi 24 février 2017 - 22:02:54
Dernière modification le : vendredi 13 octobre 2017 - 09:32:07
Document(s) archivé(s) le : jeudi 25 mai 2017 - 14:43:19

Fichier

MOLINIE La Socio-analyse une m...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01476542, version 1

Collections

Citation

Muriel Molinié. La socio-analyse : une médiation entre le sujet et son histoire. André Moisan, Philippe Carré. L’Autoformation, fait social ? Aspects historiques et sociologiques, L’Harmattan, pp.359-374, 2003, 978-2747528429. 〈http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=12929〉. 〈hal-01476542〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

67

Téléchargements de fichiers

234