Construire la relation interculturelle en mobilité internationale. Entre formation académique et enjeux de professionnalisation

Résumé : Depuis la fin des années 90, l'utilisation (en didactique des langues et des cultures) des concepts de capital et d’héritage issus de la sociologie a permis de mettre en relief la longue durée des histoires familiales et le capital hérité d’une génération à l’autre (Zarate, 1998). Par extension, on a supposé que, dans sa forme initiale, un capital pluriculturel était constitué par l’expérience du passage entre deux ou plusieurs sociétés données et que cette expérience peut être disponible dans un continuum familial (ibid). Pourtant, une problématique de honte et d'humiliation (vécue par des étudiants bi/plurilingues, issus de l'immigration) bloque parfois l'élaboration du « capital plurilingue » et peut empêcher le transfert de ces dispositions vers un habitus professionnel. A l'opposé, des étudiants qui sont les premiers de leur lignée à construire l'expérience de la mobilité culturelle peuvent éprouver des difficultés à bricoler dans (ce qui apparaît comme) une totale improvisation, les dispositions requises en mobilité internationale. Ces situations vécues, décrites et co-analysées par les étudiants ont conduit à la co-construction de portfolios entièrement contextualisés et associés aux besoins d'élaboration de projets et d'évaluation de compétences d'individus bi/plurilingues, bi-pluriculturels, souvent bivalents, en situation de formation (initiale ou continue). Ceci, afin que dans un contexte marqué par la mobilité, celle-ci devienne (pour les étudiants des échanges) un dispositif de formation et un vecteur de développement d’expériences interculturelles et de compétences plurilingues. La didactique des langues/ des cultures/du plurilinguisme/des relations interculturelles a un rôle à jouer dans cette voie. Ainsi, dans le cadre du projet « De l’intérêt des cultures croisées pour l’insertion dans l’emploi » une démarche portfolio (s'inscrivant dans un paradigme constructiviste) a pu être inventée et confrontée à d'autres, en France, en Europe et au Japon. Il reste aujourd'hui à poursuivre la recherche afin de comprendre dans quels secteurs et dans quels métiers les compétences (réflexives, communicationnelles, interculturelles) acquises en milieu académique mobilitaire, sont attendues, souhaitées, recherchées, reconnues ou encore, valorisées…
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Centre de Recherche Textes & Francophonies. Démarches Portfolio en didactique des langues et des cultures. Enjeux de formation par la recherche-action, Encrage - Les Belles Lettres, pp.35-57, 2009
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01476533
Contributeur : Muriel Molinié <>
Soumis le : vendredi 24 février 2017 - 21:31:04
Dernière modification le : vendredi 13 octobre 2017 - 09:32:06

Identifiants

  • HAL Id : hal-01476533, version 1

Collections

Citation

Muriel Molinié. Construire la relation interculturelle en mobilité internationale. Entre formation académique et enjeux de professionnalisation. Centre de Recherche Textes & Francophonies. Démarches Portfolio en didactique des langues et des cultures. Enjeux de formation par la recherche-action, Encrage - Les Belles Lettres, pp.35-57, 2009. 〈hal-01476533〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

70