Chroniques d'un genre nouveau ?

Résumé : Depuis une dizaine d’année, des jeunes femmes (rarement de jeunes hommes) racontent la fin de leur adolescence et leur entrée dans la vie adulte, sous la forme de récits à épisodes postés au fil des jours sur le réseau social Facebook. Ces écrits numériques, peuvent rassembler plusieurs milliers d’abonné-e-s - dont une large majorité de femmes. Ils abordent des thématiques communes au genre autobiographique (amour, mort, amitié, liens familiaux,...) et d’autres un peu moins largement partagées (vie dans la « cité », migration, voyages au « bled », chômage, trafics illicites, religion...). Ils constituent un « espace littéraire » d’autant plus facilement repérable dans la masse de littéracie sur le web qu’ils y apparaissent comme une catégorie désignée de manière spécifiquepar le terme « chroniques ».Nous proposons ici une étude exploratoire d’écrits ainsi qualifiés, auxquels le projet Chroniques du genre / Genre de chronique est consacré. Dans quelle mesure le phénomène, tel qu’il se développe sur la toile (et depuis peu chez les libraires), permet-il de considérer que ces écrits relèvent de l’émergence d’un nouveaugenre socio-discursif (Maingueneau 2004) ou d’un cadre générique nouveau (Paveau 2013) ?À travers l’étude de trois chroniques nous montrerons comment les discours produits par leurs auteurs et commentateurs témoignent d’une « élaboration métalinguistique ordinaire » (Beacco 2004) contribuant à la définition du genre « chronique ». Nous examinerons quelques caractéristiques formelles contribuant à stabiliser ce genre : format « feuilleton », mise en scène de la quotidienneté, modalités de mise en contact des langues et des variétés de langue, rapport à l’oralité dans l’écriture, etc. Nous observerons enfin comment les « pratiques langagières de jeunes urbains » (Billiez et al. 2003), fréquemment étudiées au titre de l’hétérogénéité et du changement dans le domaine sociolinguistique, deviennent ici un matériau d’écriture et un élément constitutifde ce genre émergent.Références bibliographiques :Beacco, J-C, 2004, « Trois perspectives linguistiques sur la notion de genre discursif » In : Langages, 38e année, n°153,. Les genresde la parole. pp. 109-119.Billiez, J., Krief, K., Lambert, P., Romano, A., & Trimaille, C. (2003). Pratiques et représentations langagières de groupes de pairsen milieu urbain. Rapport de recherche établi dans le cadre d’un appel d’offre de la Délégation Générale à la Langue Françaiseet aux Langues de France. Université Stendhal-Grenoble 3, avril 2003, 100 pages.Maingueneau, Dominique, 2004, « Typologie des genres de discours », http://dominique.maingueneau.pagesperso-orange.fr/pdf/Typologie-desgenres-de-discours.pdf (texte issu d’une réécriture des pages 180-187 du livre Le Dis-cours littéraire. Paratopie et scène d’énonciation, Paris, Armand Colin, 2004).Paveau, Marie-Anne, 2013 « Genre de discours et technologie discursive. Tweet, twittécriture et twitérature » 106
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01465624
Contributeur : Violaine Bigot <>
Soumis le : dimanche 12 février 2017 - 23:24:18
Dernière modification le : mardi 19 novembre 2019 - 12:49:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-01465624, version 1

Citation

Violaine Bigot, Nadja Maillard-de la Corte Gomez, Patricia Lambert. Chroniques d'un genre nouveau ?. Congrès RFS - Hétérogénéité et changement, Réseau francophone de sociolinguistique, Jun 2015, Grenoble, France. ⟨hal-01465624⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

200