Le nom de pays comme outil de représentation sociale

Abstract : Résumé : Cet article s’intéresse au fonctionnement des noms de pays en tant qu’outils de représentation sociale. Nous analysons deux formules qui fonctionnent comme des marqueurs linguistiques de la délégation de parole et de l’alchimie de la représentation : « Au nom de la France » et « Je suis la France ». A travers les contextes d’usage des formules on voit transparaître l’activité référentielle collective qui propose un ajustement social des représentations symboliques. Le bagage sémantique et le potentiel symbolique du nom de pays sont déterminants dans le cadre de cette activité. Abstract: This paper deals with the country-names capacity to work as social representation tools. Two discursive structures are mainly analyzed: “In the name of France”, which represents the delegation to a spokesperson, and “I am France”, which points out transubstantiation. The context-study of these structures reveals a collective referential activity that socially adjusts representations. The country name semantic and symbolic potential is crucial for this activity.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01465201
Contributeur : Georgeta Cislaru <>
Soumis le : vendredi 10 février 2017 - 22:29:07
Dernière modification le : lundi 30 septembre 2019 - 16:29:00

Identifiants

  • HAL Id : hal-01465201, version 1

Collections

Citation

Georgeta Cislaru. Le nom de pays comme outil de représentation sociale. Mots: les langages du politique, ENS Éditions (Lyon), 2008, pp.53-64. ⟨hal-01465201⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

77