Voix et corps marionnettiques : avatars d’oralité

Résumé : Il peut sembler saugrenu de vouloir parler d’oralité dans le cas de la marionnette qui se définit comme un objet initialement inerte, en attente d’une animation seule capable de lui donner parole. Cependant, il ne faut pas négliger le caractère essentiel du terme représentation en ce qui concerne le théâtre de marionnette ou d’objets. Représentation des comédiens assurée par des figurines ou des objets mais aussi représentation référentielle de tout un dispositif sociétal, la marionnette est l’archétype de l’entre-deux, de la jonction mort/vivant, animé/inanimé ; mais elle est également une extériorisation d’un discours intérieur, le medium idoine pour mettre en place un dispositif relevant tant du chœur que de la choralité moderne et rejoignant par-là trois notions fondamentales des études sur l’oralité : musicalité – rythme vital – silence. Détournement de la physicalité de la parole, la marionnette est la matérialisation du lien entre oralité et écriture (oraliture) en tant que signe graphique en scène qui se métamorphose au gré des paroles performatives qui lui sont apposées. Postulat de l’hybridité et du surnaturel, personnage sans identité nominative fixe, la marionnette permet la mise à distance qui est à l’origine du conte et est depuis toujours un objet de grande envergure sociale. Cette force qui lui est conférée en fait un être à part entière, fait de voix et de corps, qui permet à la parole de se dépasser pour atteindre sa quintessence.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01461581
Contributeur : Pénélope Dechaufour <>
Soumis le : mercredi 8 février 2017 - 11:48:11
Dernière modification le : vendredi 24 mars 2017 - 09:36:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01461581, version 1

Collections

Citation

Pénélope Dechaufour. Voix et corps marionnettiques : avatars d’oralité. Revue d'études françaises, 2013, Corps et voix d’Afrique francophone et ses diasporas, pp.201-205. ⟨hal-01461581⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

117