Lorenzo Calogero. Poesie

Résumé : Les versions françaises, relues par Jean-Charles Vegliante, ont été procurées par lui-même ou par le collectif traduction de CIRCE (LECEMO, Sorbonne Nouvelle), composé de Lucrezia Chinellato, Olivia Galisson, Emilio Sciarrino, Audrey Stroppa, Ada Tosatti, Antonella Usai, Jean-Charles Vegliante et Sarah Ventimiglia. La plus grande partie en a d’abord été proposée dans le site lorenzocalogero.it, du groupe expérimental Villanuccia, que nous remercions. Médecin de campagne, poète, suicidé. Sèches formules qui suffiraient à donner un profil minimal de Lorenzo Calogero (1910-1961), de celui qui disait avoir « vécu sa profession comme en écrivant des vers ». La vie, le texte, en un seul élan. Presque un demi siècle après Campana, il publie lui aussi à ses frais une unique plaquette, Ma questo… (1955) qu’il tente en vain de faire connaître et diffuser. Calogero connut la solitude absolue, à la fois individuelle et socio-historique, de nombre d’intellectuels du grand sud de l’Italie, avant le « miracle » des années soixante. Et parfois après. Interné à plusieurs reprises dans la maison de repos de Villa Nuccia – où il devait écrire ses plus intenses poèmes (les Cahiers de Villa Nuccia donnèrent leur titre au recueil édité par R. Lerici, lequel avait programmé trois volumes d’Œuvres poétiques dont seuls deux virent le jour) –, démis d’une charge médicale officielle, cherchant un refuge provisoire auprès de sa mère (décédée en 1956), à l’étroit dans le bourg de Melicuccà, en Calabre, ainsi que Leopardi avait pu l’être à Recanati, mais incapable de s’en affranchir, Lorenzo Calogero n’assista pas à l’espèce de « cas littéraire » que la sortie du premier tome des Œuvres, en 1962, allait déchaîner. On ne manqua pas de le définir un « Rimbaud italien », oubliant au passage qu’il laissait une masse considérable d’inédits, toujours en attente d’éditeur.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01451092
Contributeur : Corinne Manchio <>
Soumis le : mardi 31 janvier 2017 - 16:11:59
Dernière modification le : vendredi 24 mars 2017 - 09:43:56
Document(s) archivé(s) le : lundi 1 mai 2017 - 15:44:21

Fichier

Vegliante Lorenzo_Calogero.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01451092, version 1

Collections

Citation

Jean-Charles Vegliante. Lorenzo Calogero. Poesie. Tour de Babel, 2014. ⟨hal-01451092⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

57

Téléchargements de fichiers

55