Touchez pas au grisbi et Bob le flambeur : le film noir français de l’après-guerre face au modèle hollywoodien

Abstract : Souvent perçus comme des imitations du film noir américain et comme les fers de lance d’un nouveau genre sous influence étrangère, Touchez pas au grisbi (Becker, 1954) et Bob le flambeur (Melville, 1956) se présentent en réalité comme les successeurs dans l’après-guerre d’une tradition de « film noir français » antérieure à la Seconde Guerre mondiale, qui avait su en son temps s’approprier l’iconographie du film de gangsters hollywoodien. En revitalisant ces conventions anciennes dans le contexte des années 1950, ces deux fleurons de la déclinaison française du film noir célèbrent autant leur propre identité culturelle que la capacité de leurs personnages de gangsters vieillissants à « franciser » le mode de vie américain.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01443122
Contributeur : Thomas Pillard <>
Soumis le : dimanche 22 janvier 2017 - 15:37:48
Dernière modification le : samedi 16 décembre 2017 - 01:11:21

Identifiants

  • HAL Id : hal-01443122, version 1

Collections

Citation

Thomas Pillard. Touchez pas au grisbi et Bob le flambeur : le film noir français de l’après-guerre face au modèle hollywoodien. CinémAction, Cinémaction ; Filméditions ; Corlet, 2014, Delphine Letort (dir.), Panorama mondial du film noir. ⟨hal-01443122⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

540