Pour un archétype du masculin et du féminin ? Le discours essentialiste dans la série Les mystères de l’amour

Résumé : La série Hélène et les Garçons a suscité il y a une vingtaine d’années un engouement chez les jeunes téléspectateurs et un intérêt du monde académique. Les Mystères de l’amour, diffusée actuellement par TMC, se présente comme une suite, mettant en scène les mêmes personnages vingt ans plus tard, joués par les acteurs d’origine. Le groupe de quadragénaires mis en scène semble préoccupé par les rapports qu’ils entretiennent avec l’autre sexe, et propose d’expliquer le comportement de chaque personnage à l’aune de caractéristiques de genre. Tautologies de nature essentialiste et conduites stéréotypées émaillent l’arsenal discursif de la série. Celle-ci propose une explication archétypale des conduites de chacun, qui s’inscrit dans un rapport traditionnel de pouvoir entre hommes et femmes. Pour autant, un épisode, abondamment publicisé par la chaîne, annonçait des rebondissements rompant avec les codes diégétiques habituels. Son analyse met en lumière les ambivalences d’une série qui, tout en proposant des fonctionnements du masculin et du féminin sur un mode archétypal, en teste les limites.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01431702
Contributeur : Laurence Corroy <>
Soumis le : mercredi 11 janvier 2017 - 10:56:32
Dernière modification le : lundi 29 janvier 2018 - 16:50:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01431702, version 1

Collections

Citation

Laurence Corroy, Marie-France Chambat-Houillon. Pour un archétype du masculin et du féminin ? Le discours essentialiste dans la série Les mystères de l’amour . Genres en séries : cinéma, télévision, médias, Genres en séries, 2015, ⟨http://genreenseries.weebly.com/numeacutero-1.html⟩. ⟨hal-01431702⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

124