Francophonies en Israël : quels usages pour quelles représentations ?

Résumé : La perspective est ici le cas israélien dans la relation que la Francophonie institutionnelle entretient (ou plutôt n’entretient pas avec lui) et dans sa dimension d’appartenance complexe à une francophonie linguistique et culturelle. On examine les emplois de « Français », d’ « Israéliens » et d’ « étrangers » avec les représentations qui leur sont attachées et la multiplicité des univers de référence dans les communautés juives d’où sont issues les populations juives d’Israël (en particulier les différences de liens à la langue et la culture françaises entre sépharades et askénazes). La trilogie « francophonie/francophobie/francophilie » sert de cadre à une analyse de ces liens aujourd’hui en Israël (avec la mention du parler bilingue « franbreu ») qui débouche sur une vision d’une francophonie vivante, c’est-à-dire sans œcuménisme de façade et attentive à ses contradictions.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01429618
Contributeur : Valérie Spaëth <>
Soumis le : lundi 9 janvier 2017 - 07:03:40
Dernière modification le : jeudi 9 mai 2019 - 10:20:54

Identifiants

  • HAL Id : hal-01429618, version 1

Collections

Citation

Valérie Spaëth. Francophonies en Israël : quels usages pour quelles représentations ? . Xénophobie, xénophilie et diffusion des langues , Geneviève Zarate, Dec 1999, Saint-Cloud, France. ⟨hal-01429618⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

104