Le support-livre et le lieu de l'œuvre: nouvelles stratégies et pratiques de lecture - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

Le support-livre et le lieu de l'œuvre: nouvelles stratégies et pratiques de lecture

(1)
1

Résumé

The paper analyses the place of the book as physical object in contemporary novels, its importance in terms of creative processes and reading experience. What is at stake is how the work mobilizes its resources as a physical artifact as well as the user’s interactions with the work and the interpretive strategies it develops, strategies that include physical manipulation as well as conceptual frameworks. This current “aesthetic of bookishness ”, intentionally tangible, coincides with the digital revolution and asks for a change of paradigm since the medium is no longer transparent nor invisible. Literary criticism must take into account this material turn, pay attention to the material apparatus producing the literary work as physical artifact (the codex foremost, but also its relationship to other forms and formats, artists’ book or the scroll). The paper examines novels that are physical objects with a body, experimenting with the possibility of book form, testing the limits of the book as a tactile object. They challenge the reader in both cognitive and physical terms, in his or her ability to decipher not only verbal language (linear structure) but also other codes (spatial, tactile, plastic, visual), explicitly opening up the issue of (il)lisibility. The novels ensure that the reader will be immediately affected by the book: the readers’ experiences and practices are thus an essential aspect of the critical examination, where each new context becomes the new content
L’article examine la place de l’objet-livre dans la création romanesque contemporaine, analysant sa fonction et son statut au sein des processus de création et de lecture. Ce jeu du matériel et de l’immatériel, de la consistance palpable et de la création de mondes fictionnels par les mots, « aesthetic of bookishness » marquée à l’heure actuelle qui coïncide avec la révolution numérique, exige un changement de paradigme critique pour mettre fin au principe de « transparence » du support. Il en va de la rematérialisation des études littéraires : l’objet-livre ne peut plus être tenu pour acquis et familier ; il doit (re)devenir visible. Ces romans à manier, palper, manipuler, saisir – qui établissent la filiation avec d’autres formes et formats que le codex, en termes de technique comme de création (livre d’artiste ou rouleau) – exigent de nouveaux modes d’appréhension permettant de faire jouer configurations spatiales, modèles visuels, tactiles, plastiques, même s’ils perturbent la lecture linéaire et posent explicitement la question de la lisibilité. Mettant au premier plan l’aspect incarné de la lecture, les romans s’assurent que le lecteur va être immédiatement affecté par la matérialité, dans des pratiques et retours d’expérience qui sont aussi l’objet de l’analyse
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01426621 , version 1 (04-01-2017)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01426621 , version 1

Citer

Anne Isabelle François. Le support-livre et le lieu de l'œuvre: nouvelles stratégies et pratiques de lecture. 40e Congrès de la Société Française de Littérature Générale et comparée: Nouveaux mondes, nouveaux romans ?, Université de Picardie Jules Verne; SFLGC, Nov 2015, Amiens, France. ⟨hal-01426621⟩
43 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More