Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les Gender Studies entre transfert et institutionnalisation: une circulation Est-Ouest des modèles et des pouvoirs

Résumé : Le présent article propose une réflexion sur la circulation des Gender Studies entre l’Amérique et l’Europe, entre un « aller » (la French Theory construite, voire fabriquée, par les universitaires américains et qui a largement inspiré Judith Butler et les autres principaux penseurs du genre) et plusieurs phénomènes de « retour » (réception quasi immédiate des Gender Studies en Allemagne, réception différée, différenciée et beaucoup plus critique en France). Ces transferts et croisements ont en partie été soumis à une logique d’institutionnalisation en fonction des contextes et traditions universitaires nationaux. En interrogeant la circulation des modèles et des méthodes, ces textes qui voyagent sans leur contexte, nous entendons donc « refermer le triangle » transatlantique en prenant notamment comme objet d’étude les apports de la recherche allemande sur le sujet avec un regard interdisciplinaire (littérature, histoire culturelle, histoire des représentations, arts).
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01426470
Contributeur : Anne Isabelle François <>
Soumis le : mercredi 4 janvier 2017 - 15:29:41
Dernière modification le : jeudi 6 février 2020 - 15:18:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01426470, version 1

Citation

Anne Isabelle François, Patrick Farges. Les Gender Studies entre transfert et institutionnalisation: une circulation Est-Ouest des modèles et des pouvoirs. Les Cahiers européens de la Sorbonne Nouvelle. Histoire Economie Culture, Academia, 2013, Vers de nouvelles pratiques académiques Est-Ouest. Acteurs et passeurs dans la culture universitaire en France, 9, pp.21-34. ⟨hal-01426470⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

145