Le Yuan dans le concert des monnaies

Résumé : La crise financière de 2007-2008, dont les effets sur l’économie mondiale sont loin d’être achevés, peut être considérée comme un puissant accélérateur de la mutation de l’économie mondiale. Parmi ses conséquences, l’une est liée aux changements dans les rapports de force au sein du système monétaire international, qui paraît à la dérive. La Chine, dont la monnaie – le yuan également appelé renminbi – est arrimée au dollar depuis le 1er janvier 1994, est régulièrement accusée par les pays de la Triade (États-Unis, Union européenne, Japon) de pratiquer une politique monétaire qui, en sous-évaluant artificiellement le yuan, lui permet de subventionner ses exportations de manière déguisée. Sa position contribue aux grands déséquilibres commerciaux et monétaires internationaux. Dans la mesure où elle ne peut investir sur son sol la plus grande partie des excédents de liquidités nés des exportations, qu’elle accumule (faible propension à dépenser), elle doit donc les exporter. C’est pour l’instant largement grâce à l’endettement croissant des États-Unis et au creusement continu du solde courant de leur balance des paiements, que les déséquilibres financiers de la planète trouvent une solution et peuvent perdurer. Cet article s'intéresse au jeu économique très spécial entre la Chine et les États-Unis.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01418997
Contributeur : Marie-Claude Esposito <>
Soumis le : dimanche 18 décembre 2016 - 08:42:27
Dernière modification le : mardi 28 mars 2017 - 18:36:35

Identifiants

  • HAL Id : hal-01418997, version 1

Collections

Citation

Marie-Claude Esposito. Le Yuan dans le concert des monnaies . Outre-Terre, L’Esprit du temps, 2013, Barack Obama et le nouveau monde (I), 37, pp.201-209. ⟨www.lespritdutemps.com‎⟩. ⟨hal-01418997⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

73