Punitions exemplaires et rétributions perverses dans le Roland furieux de l'Arioste

Résumé : L'étude commence par avancer quelques remarques générales sur la connexion qui se fait de plus en plus explicitement, dans les poèmes narratifs du 16e siècle, entre punition et clôture narrative, la deuxième étant chargée de réaliser, par la rétribution limpide des torts et des mérites des personnages, une forme de justice poétique. Dans ce cadre, la position de l’Arioste apparaît ambiguë : si, en effet, le récit du Roland furieux prétend souvent se faire l’instrument de la justice divine, le texte souligne également le caractère relatif ou subjectif des codes prescrivant la punition, voire les ressorts passionnels inspirant l’envie de punir. Mettant en scène le décalage systématique entre mérites et récompenses, l’Arioste représente la réalité d’un monde radicalement injuste où la punition risque parfois d’aggraver l’entropie morale. Face à cette situation, l’auteur semble rejeter comme une facilité le dispositif de la justice narrative et chercher plutôt la justesse d’un réalisme moral rendant compte du monde comme il va.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01415446
Contributeur : Matteo Residori <>
Soumis le : mardi 13 décembre 2016 - 10:48:56
Dernière modification le : vendredi 24 mars 2017 - 09:44:02
Document(s) archivé(s) le : mardi 14 mars 2017 - 12:27:04

Fichier

Punitions exemplaires et retri...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01415446, version 1

Collections

Citation

Matteo Residori. Punitions exemplaires et rétributions perverses dans le Roland furieux de l'Arioste. Philippe Audegean - Valeria Giannetti. Scénographies de la punition dans la culture italienne, Presses de la Sorbonne Nouvelle, pp.23-41, 2014. ⟨hal-01415446⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51

Téléchargements de fichiers

238