La figura de la romana Lucrecia en la Farsa de Lucrecia. Tragedia de la castidad de Lucrecia de Juan Pastor (primera mitad del siglo XVI)

Résumé : Nous montrons dans ce travail que contrairement à la légende romaine, la pièce de Juan Pastor n’exalte pas la rébellion pas plus qu’elle n’évoque la fin de la monarchie, monarchie qui à aucun moment n’est remise en cause comme système politique dans la pièce espagnole, pas plus que n’est proclamé le droit à la résistance contre le tyran. En outre, le bouffon parodie grotesquement la fureur révolutionnaire. Ce qui est mis en scène à travers cette interprétation très particulière du mythe révolutionnaire de Lucrèce, c’est la vengeance de l’honneur outragé d’une femme, vengeance qui aboutit à la mise à mort du tyran mais n’affecte en rien le système monarchique. Pastor réinterprète donc le mythe révolutionnaire de Lucrèce dans le sens d’une réaffirmation de la validité du système monarchique (à condition que le gouvernant ne soit pas un tyran) et la préservation de l’honneur de la femme.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris3.archives-ouvertes.fr/hal-01402495
Contributeur : Hélène Tropé <>
Soumis le : jeudi 24 novembre 2016 - 17:06:56
Dernière modification le : jeudi 15 février 2018 - 19:16:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01402495, version 1

Collections

Citation

Hélène Tropé. La figura de la romana Lucrecia en la Farsa de Lucrecia. Tragedia de la castidad de Lucrecia de Juan Pastor (primera mitad del siglo XVI). Romera Pintor, Irene, Sirera, Josep Lluis. La mujer: de los bastidores al proscenio en el teatro del siglo XVI, Publicaciones de la Universidad de Valencia, pp.305-336, 2011, La mujer: de los bastidores al proscenio en el teatro del siglo XVI. ⟨hal-01402495⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

52