Propositions méthodologiques pour une histoire (croisée) de la promotion de la démocratie et des <i>democratization studies</i> aux États-Unis (1983-1991) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Mémoire D'étudiant Année : 2021

Propositions méthodologiques pour une histoire (croisée) de la promotion de la démocratie et des democratization studies aux États-Unis (1983-1991)

Résumé

In the early 1980s, two objects centered on “democratization” emerged in the United States: democracy promotion - a foreign policy - and democratization studies - an academic discipline. This dissertation examines the nature of the links between these two objects during their birth processes in the 1970s and 1980s (Chapters 1-2), and then their interdependence in practice at the end of the Cold War between 1983 and 1991 (Chapter 3).
In order to face the theoretical challenge of writing the intercrossing history of two objects that have given rise to asymmetrical historiographies, we mobilize the Bourdieusian concept of “field”. We then propose methodological leads for an intercrossing history of the political field of democracy promotion and the academic field of democratization studies, halfway between the history of international relations and the history of social sciences. The context of the emergence of these fields also places this work in the history of the Cold War in the United States.
The study of an institutional actor in the United States, the National Endowment for Democracy (NED), constitutes the main thread of this thesis. Created in 1983 with the presidential support of Ronald Reagan, this semi-private organization claims to be promoting democracy abroad and occasionally funds research projects on democratization.
Au début des années 1980 naissent aux États-Unis deux objets centrés sur la « démocratisation » : la promotion de la démocratie – une politique étrangère – et les democratization studies – une discipline académique. Ce mémoire interroge la nature des liens entre ces deux objets durant leurs processus de naissance dans les années 1970-1980 (chapitres 1-2), puis leur interdépendance en pratique à la fin de la guerre froide entre 1983 et 1991 (chapitre 3).
Pour faire face au défi théorique que représente l'écriture de l'histoire croisée de deux objets qui ont donné lieu à des historiographies asymétriques, nous mobilisons le concept bourdieusien de « champ ». Nous proposons alors des pistes méthodologiques pour une histoire croisée du champ politique de la promotion de la démocratie et du champ académique des democratization studies, à mi-chemin entre l’histoire des relations internationales et l’histoire des sciences sociales. Le contexte d’émergence de ces champs situe aussi ce travail dans l’histoire de la guerre froide aux États-Unis.
L’étude d’un acteur institutionnel aux États-Unis, la National Endowment for Democracy (NED), constitue le fil rouge de ce mémoire. Créée en 1983 avec le soutien présidentiel de Ronald Reagan, cette organisation semi-privée affiche l’objectif de promouvoir la démocratie à l’étranger et finance ponctuellement des projets de recherche sur la démocratisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
VINESSE_Malo_Memoire_M2.pdf (2.95 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

dumas-03658574 , version 1 (04-05-2022)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : dumas-03658574 , version 1

Citer

Malo Vinesse. Propositions méthodologiques pour une histoire (croisée) de la promotion de la démocratie et des democratization studies aux États-Unis (1983-1991). Sciences de l'Homme et Société. 2021. ⟨dumas-03658574⟩
101 Consultations
75 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More